Le Bar à Vrac dans La Provence Echo Planète

http://www.echoplanete.com/pratique/bonnes-adresses/creation-du-1er-commerce-sans-emballage-de-marseille/

Création du 1er commerce sans emballage jetable de Marseille

19.12.2014 / Bonnes adresses / Source : 2L Léger&Local

6243916554_2323c7837f_b

contributionMarseille est-elle vouée à rester la ville battant des records de production de déchets ? Pas forcément… Une entrepreneuse marseillaise vous propose de relever le défi de la consommation de produits courants sans emballages jetables.

Déjà fondatrice de l’association 2L Léger&Local qui, depuis 2010, œuvre en faveur de la réduction des déchets à la source à travers le conseil et la sensibilisation des producteurs, distributeurs, commerçants et autres professionnels, Nathalie Boudé prépare aujourd’hui l’ouverture du Bar à Vrac dans le centre ville.

Le Bar à Vrac signifie : un commerce 100% sans emballages jetables où l’on trouvera des produits locaux de qualité – produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien – à des prix accessibles, vendus à la quantité choisie et au poids, dans des emballages réutilisables consignés, ou dans ceux que les clients apporteront avec eux. Le premier bar-épicerie en France où l’on pourra faire remplir ses bouteilles au comptoir de vins, de jus, mais aussi de sodas et de bières fraîches.Un lieu convivial où faire ses courses avec plaisir au milieu des couleurs, des saveurs et des matières brutes, mais aussi un lieu où s’arrêter se retrouver, discuter autour d’un verre et de gourmandises saines.

L’innovation et l’utilité sociale et environnementale, dans un cadre convivial : en bref, une sensibilisation joyeuse !

De l’urgence d’agir sur le pourtour méditerranéen

Le savez-vous ? La Mer Méditerranée est la mer la plus polluée au monde par les particules de plastique, selon les premiers résultats de l’expédition TARA Méditerranée qui confirme des études réalisées en 2011-2012. Les concentrations de plastique y sont du même ordre de grandeur que dans ce que l’on appelle désormais le 7ème continent (« big garbage patch » du Pacifique Nord), allant «jusqu’à 500.000 particules de plastique par kilomètre carré». Une pollution massive qui provient des emballages et sacs plastiques des grandes villes telles que Naples, Beyrouth et… Marseille !

Pour stopper cette œuvre de destruction massive de l’écosystème méditerranéen, partie intégrante du patrimoine de notre région, il nous faut en finir avec les sacs plastiques – la Corse en a bien interdit l’usage – et remettre au goût et exigences du jour le recours à la consigne et à la vente en vrac. En effet, la réutilisation des emballages est le seul moyen au coût énergétique le plus faible, de rallonger le cycle de vie de quantité de matières dont très peu sont effectivement recyclées.

Le Bar à Vrac propose ainsi de replacer au centre la valeur fondamentale du produit et en périphérie de celui-ci la valeur d’usage des emballages.

A quand l’ouverture du Bar à Vrac ?

Il suffit de 2000 personnes donnant 10€ chacune, sur les quelques 860 000 habitants de Marseille, pour atteindre l’objectif et faire de ce projet une réalité pour 2015. Relevez le défi ! Pour toutes informations complémentaires, rendez-vous sur le site baravrac.com et contactez Nathalie Boudé.

Crédits photo : Salon EMBALLAGE

Lire aussi :